Ingénierie de conception

Problématique & faits

En raison de la complexité et du nombre élevé de combinaisons possibles, une vérification complète de la conception des différents cas de charge au niveau des joints a rarement été fournie. Les fabricants de joints de construction ne se sont occupés que de la capacité/résistance de leurs produits (theorique), sans tenir compte de la limite ultime in-situ. L'interaction entre la réaction du sous-sol, le béton et les combinaisons de charge n'a pas été prise en compte.

Les calculs traditionnels de transfert de charge ont été basés sur
la flexion et le cisaillement de barres ou de plaques d'acier reliant des panneaux de béton adjacents. Les résultats montrent inévitablement que le joint a une capacité de charge inférieure (souvent moins de 40%) par rapport à la capacité pour les cas de charge "centre" du sol industriel.

Le sol industriel lui-même est toujours basé sur un transfert de charge aux joints (généralement autour de 40% lorsqu'on utilise des systèmes de transfert de charge), ce qui réduit considérablement les valeurs de dimensionnement réelles pour les cas de charge "bords" du dallage. Toutefois, ce pourcentage appliqué est une hypothèse et, jusqu'à présent, cette hypothèse n'a généralement pas été vérifiée ni confirmée.

Rendez-vous sur la page "Demande de dimensionnement" si vous souhaitez obtenir un calcul gratuit pour votre sol industriel.

Solutionet dimensionnement

N.V. Hengelhoef Concrete Joints est désormais en mesure de mesurer le transfert de charge exact du joint Cosinus Slide® et de fournir un calcul complet à l'état limite ultime pour toutes les charges et combinaisons pertinentes. Ce calcul ne remplace le dimensionnement du sol industriel lui-même, mais complète la partie requise pour les joints, fournissant une évaluation précise du transfert de charge au niveau du joint utilisé dans le dimensionnement du sol industriel.

Le calcul est principalement basé sur la théorie publiée dans le rapport technique 34 de la Concrete Society (4e édition), et a été testé et confirmé de manière indépendante à l'aide de la méthode des éléments finis (FEM).

Les capacités des matériaux ont été déterminées dans des simulation non linéaire et avec des essais en laboratoire, et analysées statistiquement conformément à l'Eurocode EN 1990 (EC 0). Cela a fourni des valeurs de capacité ultime qui peuvent être adaptées au niveau du dimensionnement requis conformément aux diverses normes et directives des différents pays en utilisant des facteurs de sécurité appropriés.

Pratique & résultats

Le joint Cosinus Slide® permet une ouverture de joint recommandée de
15 mm, tout en assurant un passage sans chocs ni vibrations des camions ou des chariots élévateurs (voir certificats de conformité 020238-14-2 à 4). En raison de la forme et de la géométrie du profilé, il n'y a pratiquement aucun impact sur le bord du béton lors du passage de roues pneumatiques ou en plastique dur. Comme les "doigts" en béton reposent directement les uns sur les autres, les effets de fatigue et les défaillances au niveau de la transition entre les "doigts" du joint et le plancher en béton pleine profondeur sont très peu probables. Le profilé de joint Cosinus Slide® est donc conforme à la directive européenne 2002/44/CE concernant l'exposition des travailleurs aux vibrations transmises à l'ensemble du corps. En outre, la possibilité de mouvement libre du joint Cosinus Slide® dans les directions horizontales et le faible frottement entre la dalle et le sol réduisent au minimum les contraintes de retenue. Grâce aux faits décrits ci-dessus, la facilité d'entretien du joint Cosinus Slide® est prouvée et les frais d'entretien de la dalle, des  joints et des roues du chariot élévateur sont considérablement réduits.

Cependant, comme pour tous les systèmes de joints, pour obtenir tous les avantages décrits ci-dessus, il est crucial d'installer le joint Cosinus Slide® de manière professionnelle, en suivant les procédures d'orientation fournies.